Parabole « home-made »

Mai 2011 – Mes premiers essais avec une alternative à la parabole Telinga. Bricolage maison, un assemblage bien plus qu’un « fabriqué soi-même ». En effet, voulant quelque chose de souple (pliable), léger et transparent (pratique en pleine nature) je n’ai pas fabriqué la cuvette termoformée en polyéthylène. Ne possédant pas de four et n’y connaissant rien à la cuisson ni au moulage des polymères, cela aurait été très long et nocif de le faire soi même….Ce serait aussi probablement revenu trop onéreux de le faire faire à l’unité…

J’ai tout simplement fini par lorgner du côté d’Ebay, échouant auprès d’un un petit vendeur qui proposait une cuvette ‘home-made’ transparente plus profonde (18cm), plus épaisse (et donc un peu moins souple) mais également plus large (diam. 50cm) pour à peine 50€ port compris. (Les tarifs des revendeurs Telinga font quant à eux la cuvette seule à près de 100€ et le kit complet autour de 700€).

• Pour la fixation, quelques vis et une vielle poignée Rycote font très bien l’affaire.
• Pour fixer le microphone et l’adapter au point de focale, un fil de fer enroulé sur un autre, le tout clippé sur la cuvette ( avec un point de gaffer par sécu) .
• Pour le micro un petite capsule omnidirectionnelle légere et facile à bouger pour ajuster le point de focale. j’ai utilisé ma capsule Sanken Cos 11, placé ici à la manière d’un cardio, face au foyer et non face à l’extérieur, (c’est un micro cravate utilisé d’habitude en ITW et donc optimisée pour la voix, avec une bosse  de +6dB à partir de 6khz). Il lui manque sa baffle ou un petit windjammer contre le vent .

Un DPA 4060 serait plus approprié compte-tenu de la linéarité de sa courbe de réponse. A comparer dès que possible donc. Mais le système s’avère d’ores et déjà correct au niveau sonore, très léger, transportable et montable/démontable en dix minutes.

•Extraits bruts (sans Eq ni boost) avec Préampli AETA Mixy + Microtrack (via liaison AES/SPDIF)

1:  Chant de Pinson des arbres (Fringilla coelebs) et Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) dans le même axe à 15-20m, se chevauchant.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2:  Alarme de femelle Rougequeue noir et groupe de mésange à longue queue (Aegithalos caudatus), vent. Sources toujours en mouvement donc pas de focalisation précise.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

•Extraits bruts (sans Eq ni boost) avec le microtrack seul (88.2 khz/24bits)
1:  Chant de Pinson des arbres à 15 m. C’est terne mais ça reste toutefois assez propre, la source n’étant pas loin, sonore et bien focalisée.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2:  Un Loriot (Oriolus oriolus) répond à mes imitations. On voit bien là, la limite du microtrack. Avec les préamplis à fond, la prise est inexploitable. La source  cachée dans le couvert végétal est difficile à focaliser et qui plus est assez loin (30/35m). La parabole est orientée vers le haut, ramassant beaucoup de bruit ambiant et notamment le vent dans les feuilles. C’est dommage car les phrases flûtées du loriot sont très musicales. A refaire avec la Mixy !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Cet article a été publié dans field recording, matériel, ornitho. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.