Poules Industrielles…


45000 poules pondeuses agglutinées les unes sur les autres dans la pénombre ça fait quel son ? Voila quelques extraits mono récupérés d’un tournage en Bretagne, haut lieu de la production avicole ( 50% de la production française pour les oeufs et la chair ) (… ) 45000 ici mais en « catégorie 3″ – cages + lumière artificielle + rendements maximum –  la qualité la plus basse donc, on peut aller jusqu’à 65-80000 individus. Les poules restent un an dans ces cages minuscules sans jamais voir la lumière du jour, condamnées à pondre à même la cage, les oeufs roulent jusqu’à une rigole, tombent sur un tapis les emmenant  jusqu’au batiment de conditionnement…Passé l’année, la productivité  des gallinacés baisse, l’on doit alors « changer de lot » (oui, 25000 poules c’est un seul et même « lot ») …Où vont elles alors ? Dans les boîtes de Couscous et autres plats en conserves me dit-on…

Poule pondeuse cat 3 – 1’30″

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Poule pondeuse plein air – 1’25″

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Poulet de chair – 1’23″

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

A l’inverse la photo ci-contre présente ce qu’on appelle des poules « Plein air » C’est aussi cette mention qui est inscrite sur les boîtes d’oeufs…Pas de cage, mais une succession de petits boxes (tissus rouges) dans lesquels y pondent à tour de rôle dix à douze poules.

Ensuite, les poulettes peuvent sortir dans un compartiment ouvert sur l’extérieur. Elles ont 12 hectares pour se dégourdir les jambes. La surface dépend du nombre d’individus prévus. De petites mouches sont élevées pour éliminer l’invasion de larves d’autres mouches, pondeuses du type Calliphora.

Et ça ne fait pas le même son ! Les cris des poules ne paraissent-ils pas plus « enjoués »? Ce type d’installation est ce qu’on appelles de la « Catégorie 1″ qualitative tout en restant industriel. (La « catégorie 0″ étant un mode d’élevage biologique).

Et n’oublions pas ce cher petit poulet destiné au sandwich crudité,  fast-food et autres salades et plats cuisinés… Un lot de 25000 « poulets de chair » qui ne verra pas la lumière du jour non plus. Ils seront retenus et alimentés pendant 90 jours avant de finir en émincé…

Il fait entre 25 à 28 ° C  en permanence, très humide et il n’existe pas de système d’évacuation des fientes. On ne résiste pas longtemps à l’odeur âcre de l’ammoniaque issu de la décomposition des fientes…Suffocation et nausée pratiquement garanties. Bon appétit !

Cet article a été publié dans ornitho, sonographie. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.